Voilà ce que Confucius peut nous apprendre sur le marketing digital

by Francois Laxalt

Posted on 10-15-2015

Alors que les consommateurs sont de plus en plus soumis aux messages promotionnels et campagnes d’emailing, voilà comment les marques peuvent se démarquer. en s’inspirant des préceptes de Confucius!

Si on a l’habitude de citer l’exemple de grands patrons du passé comme Thomas Edi­son par exem­ple, le mar­ket­ing peut avoir des sources d’inspiration plus divers­es. Aujourd’hui, je voudrais par­ler de mon philosophe chi­nois préféré: Con­fu­cius. Com­ment la sagesse peut-elle nous servir pour opti­miser la façon dont on s’adresse aux clients de manière per­son­nal­isée.

Ain­si selon cer­tains his­to­riens, Con­fu­cius aurait dit la phrase suivante:

“Dites-moi et je vais oubli­er. Mon­trez-moi et je peux me sou­venir. Implique moi et je vais comprendre.”

Cela vous sem­ble-t-il faire écho avec ce qu’on dit aujourd’hui au sujet de l’expérience client? Con­fu­cius sem­ble nous dire que le meilleur moyen de con­va­in­cre un con­som­ma­teur est de l’impliquer d’une cer­taine façon au lieu de sim­ple­ment essay­er de dif­fuser un mes­sage. Regar­dons com­ment chaque phrase de cette cita­tion peut être utile pour créer une cam­pagne de mail­ing réussie.

“Dites-moi et je vais oublier” — Nos messages ne collent pas

Nous pro­duisons ce que nous pen­sons être un mes­sage fort. Et ensuite nous le per­son­nal­isons par­fois sim­ple­ment en y inté­grant le nom de notre client cible. Mais est-ce vrai­ment effi­cace? Prob­a­ble­ment pas. Com­bi­en de temps le des­ti­nataire se sou­vien­dra que mes­sage? Peut-être quelques min­utes. La rai­son en est sim­ple: si le mail n’est pas envoyé au bon moment ou si le mes­sage n’est pas lu dans un bon con­texte (en fonc­tion du temps de la journée, du lieu) ou, pire encore, si le mes­sage est pas très per­ti­nent pour ce con­som­ma­teur, il ne se sen­ti­ra pas engagé et va rapi­de­ment oubli­er le mes­sage. Une récente étude de chercheurs a mon­tré que 63% des con­som­ma­teurs dis­ent se sen­tir “paralysé” par une cam­pagne per­son­nal­isée mal exé­cutée.

Les mes­sages qui impliquent les con­som­ma­teurs sont ceux quis ont per­ti­nents et pour faire une cam­pagne de mail­ing effi­cace, par exem­ple, il faut que le mes­sage soit immé­di­ate­ment per­ti­nent pour le lecteur.

“Montre-moi et je peux me souvenir” — Le contenu multimédia aide à retenir

Nous pou­vons super­pos­er notre con­tenu avec la vidéo, des images ou encore un texte descrip­tif pour amélior­er l’efficacité du mes­sage. Aujourd’hui, la créa­tiv­ité est dev­enue un élément clé de toute cam­pagne. Mais une belle image ou une vidéo drôle peu­vent-elles suf­fire à sus­citer l’adhésion du client? Oui, nous pou­vons créer une con­nex­ion instan­ta­née avec nos con­som­ma­teurs ce qui pour­rait aboutir à un résul­tat posi­tif. Mais si ce con­tenu ne con­stitue pas un lien affec­tif avec le client, il ne s’en sou­vien­dra pas longtemps. Pour avoir une chance de con­va­in­cre un client, nos mes­sages mar­ket­ing doivent favoris­er une rela­tion de long terme, basée sur la con­fi­ance et la loyauté.

La faib­lesse émotion­nelle motive les gens à pass­er à l’action. Mais pour réus­sir à con­stru­ire la fidél­ité à la mar­que, il faut bien faire en sorte que le pub­lic soit impliqué!

“Impliquer moi et je vais comprendre” — La connexion ultime

Ce que nous voulons faire c’est créer une rela­tion qui va au-delà d’un sim­ple achat. Nous voulons que nos clients se sen­tent investis dans la rela­tion. Si ils com­pren­nent pourquoi je leur ai envoyé un mes­sage, s’ils com­pren­nent qu’il est per­ti­nent pour eux, alors ma stratégie est bonne pour sus­citer la loy­auté et de la confiance.

Nous pou­vons y par­venir par le biais de mes­sages per­son­nal­isés, con­tex­tu­al­isés et basés sur les don­nées. Les don­nées du client con­stituent le fonde­ment de notre com­mu­ni­ca­tion, mais la clé du suc­cès est la façon dont nous util­isons ces infor­ma­tions pour impli­quer directe­ment ce client. Retour en 2011, la recherche a révélé que 68% des mar­ke­teurs ont l’intention d’utiliser la per­son­nal­i­sa­tion “au cours des six à douze prochains mois”. J’aimerais savoir si ils utilisent la per­son­nal­i­sa­tion avec suc­cès.

© DR

Si vous étab­lis­sez la con­fi­ance, si vous les fidélisez à la mar­que, alors vous atteignez un niveau d’engagement où les con­som­ma­teurs vont rester engagés avec votre mar­que, même lorsque cer­tains de vos mes­sages ne seront pas 100% per­ti­nents. “Impliquez moi et je vais com­pren­dre.” Voilà la con­nex­ion ultime!

Topics: Transformation digitale, marketing digital, Digital EMEA

Products: