#AdobeFrance10K | Les photographies de Pierre Morel sublimées avec le Creative Cloud

by Adobe France

Posted on 08-03-2016

Internet est un fabuleux espace d’apprentissage et d’échange créatif, de même qu’il nous permet de diffuser de plus en plus notre travail sous des formes différentes.

Pierre Morel

Notre compte Twitter @AdobeFrance a dépassé la barre des 10 000 followers ! C’est un moment qui nous touche et nous souhaitons vous dire merci ! Afin de rendre hommage à notre communauté, nous vous proposons de découvrir chaque jour un portrait de créatifs. Ce projet, que nous avons appelé #AdobeFrance10K, consiste en 3 questions posées à 15 créatifs qui suivent nos aventures depuis nos débuts sur Twitter !

Rencontrez aujourd’hui Pierre Morel, photographe et photojournaliste freelance, et adepte du Creative Cloud depuis de nombreuses années. Il nous explique comment les logiciels Adobe sublime ses photographies et améliore son workflow !

1/ Pourquoi suivez-vous @AdobeFrance ?

Utilisateur de Twitter depuis de nombreuses années, j’aime suivre les comptes des produits que j’utilise pour mon activité professionnelle. C’est important pour se tenir informé des nouveautés, mais aussi pour échanger et avoir des ressources précises sur les outils ou sur leur univers.

À ce titre, j’apprécie particulièrement le fil Twitter d’@AdobeFrance pour le partage d’informations mais aussi la curation de plein de projets et conseils sur le monde créatif. L’équipe qui anime ce compte répond aux questions directement quand il y en a. C’est important et c’est agréable d’avoir un interlocuteur en France alors que le groupe Adobe est américain. On se sent pris en compte.

2/ Quel rôle jouent les technologies Adobe dans votre vie de créatif ? Qu’est-ce qui vous a marqué dans leur évolution ?

Je suis photographe, et la moitié de mon travail, si ce n’est plus, se passe après la prise de vue en post-production. J’ai besoin de logiciels pour l’editing (le choix des photos), le légendaire, le traitement, l’exportation et la diffusion. Quand Lightroom est sorti il y a bientôt 10 ans, je me souviens avoir assisté à une conférence de photographes qui présentaient ses avantages. En quelques mois, j’ai mis Photoshop de côté et j’ai organisé l’essentiel de mon flux de production autour de Lightroom. Je ne suis depuis pas déçu par les améliorations successives de ce logiciel.

Le Creative Cloud a été le second grand changement pour moi. En tant que jeune créatif indépendant, je n’ai pas des ressources énormes pour investir dans le software. Avec cette formule d’abonnement, j’ai pu accéder à Lightroom, Photoshop et toutes leurs mises à jour. Mais mieux, je peux désormais travailler sur d’autres logiciels qui me servent tout autant.

Aujourd’hui, je traite mes photos avec Lightroom, je fais des retouches plus poussées avec Photoshop, je mets en page mes portfolios de photographe dans InDesign, j’utilise Acrobat Pro pour mes documents administratifs, Première me sert pour les quelques prestations vidéos qu’on me demande et il n’y a encore pas si longtemps, mon site web était réalisé via Dreamweaver. Et je pourrais aussi parler de mon compte Behance Pro où je présente quelques travaux en marge de mon site. Bref, je trouve que l’environnement des logiciels Adobe est désormais très accessible et intégré. Aujourd’hui, à part mon navigateur web, mon logiciel mail et le traitement de texte, je n’utilise aucun autre logiciel pour mon travail de créatif.

3/ Quelle(s) évolution(s) voyez-vous pour votre métier dans les années à venir ?

En ce moment la mode est au GIF et au “cinémagraph”. En photojournalisme, on fait aussi de plus en plus de webdocumentaires, de projets multimédia, de diaporamas sonores qui mettent en jeu différents types de médias. Les logiciels sont amenés à suivre nos besoins et nos idées. On peut déjà faire beaucoup de choses avec Photoshop ou Première, et je pense que le transmédia ou la collaboration entre différents corps du secteur créatif (des graphistes, des journalistes, des réalisateurs, des concepteurs de jeux vidéo) fait évoluer notre métier de manière positive.

Pour rester à la page il faut se former continuellement, échanger avec ses confrères et se retrouver. Internet est un fabuleux espace d’apprentissage et d’échange créatif, de même qu’il nous permet de diffuser de plus en plus notre travail sous des formes différentes. Il m’arrive d’avoir des commandes pour produire du contenu destiné uniquement à Instagram par exemple. C’est une évolution.

Voici quelques clichés réalisés Pierre, qui capture de nombreux univers différents :

#AdobeFrance10K Pierre Morel Obama

#AdobeFrance10K Pierre Morel Photo

#AdobeFrance10K Pierre Morel Ski

Retrouvez Pierre sur les réseaux sociaux et ailleurs : Site | Facebook | Twitter | Behance | Instagram

Topics: Créativité, Photographie, photographie créative, retouche photo, #AdobeFrance10K, Adobe Lightroom CC, Adobe Photoshop CC, photographe, photojournalisme, Creative EMEA

Products: Creative Cloud