Tendance visuelle de mars : la création au féminin

by The Adobe Stock Team

Posted on 03-08-2017

Ce mois-ci dans notre tendance visuelle, honneur aux femmes, qu’elles soient devant ou derrière la caméra. C’est le mois de l’histoire des femmes, et le 8 mars célèbre la Journée internationale des femmes – dans le sillage de l’historique Marche des femmes sur Washington. Une étape importante, un bouleversement qui s’est alors opéré dans la société et s’est étendue de par le monde. Pour ces raisons, nous nous sommes penchés sur l’évolution de l’image des femmes dans la photographie de banques d’images, et sur la manière dont les femmes font évoluer la photographie.

Ce n’est un secret pour personne, dans les banques d’images, les photos de femmes manquent souvent de diversité et renforcent les stéréotypes et les normes de genre – les femmes y sont représentées minces, fragiles, avenantes, dans un environnement domestique, et les modèles sont souvent des femmes blanches. Mais de plus en plus de photographes relèvent le défi pour faire évoluer les choses.
Quant aux femmes artistes, elles offrent de nouvelles perspectives, elles proposent une représentation plus riche de l’expérience humaine, et retranscrivent dans leurs images une vision du monde différente de celle des hommes.

Ces nouvelles photos de et par les femmes comblent un vide majeur dans le secteur des banques d’images. Or, les directeurs artistiques veulent des photos uniques, qui vont à l’encontre des stéréotypes de genre et attirent les consommatrices, un argument particulièrement crucial quand on sait que 85 % des achats grand public sont effectués par des femmes. Quant aux journalistes, ils sont à la recherche de photos capables de documenter les évolutions sociétales et la véritable vie des femmes.

TARA O’BRIEN / ADOBE STOCK

Sur Adobe Stock, nous avons constaté un bond de 39% des recherches de femmes depuis un an et les recherches qui précisent que la femme doit être le personnage principal sont 1,8 fois plus importantes que celles où l’homme est le protagoniste.

Avec ces informations en tête, nous avons demandé à Helen Fields, photographe et contributrice vidéo d’Adobe Stock, qui filme souvent des femmes, quel accueil était réservé à son portfolio sur les banques d’images : « Les gens veulent combler l’écart hommes-femmes », explique-t-elle. « Ils souhaitent voir des femmes dans des rôles non conventionnels… Si vous n’incluez pas des femmes dans votre contenu, vous restreignez votre propre portfolio. »

Raconter l’histoire au féminin

Les stéréotypes sur les femmes dans les banques d’images ne forment que l’une des pièces de l’ensemble. Historiquement, la photo étant dominée par les hommes, le regard masculin est le plus souvent représenté. Mais, aujourd’hui, de plus en plus de femmes travaillent à rétablir l’équilibre.

Casey Meshbesher en est un bon exemple. Cette photographe américaine s’est intéressée aux photos de rue, et a remarqué que peu de ces images présentaient le point de vue des femmes. Raison pour laquelle elle a créé Her Side of the Street, une galerie en ligne qui met l’accent sur le travail des femmes photographes de rue. Casey s’en explique dans The Guardian : « Des projets comme celui-ci constituent un combustible essentiel pour alimenter le feu de la femme dans les arts, lequel alimente à son tour la flamme plus grande d’un mouvement féministe renaissant ».

LINA ALICE / ADOBE STOCK

Les fondatrices de Girlgaze sont sur la même longueur d’onde, pour attirer davantage l’attention sur une vision du monde à travers l’objectif et les yeux des femmes. Leur projet favorise et soutient les femmes photographes et « le pouvoir du regard des filles », avec une vitrine en ligne, des expositions, des subventions et une publication semestrielle.

Dans un autre projet important, Daniella Zalcman s’attaque, elle, au manque de femmes dans le photojournalisme. En tant que photographe-journaliste, elle a entendu bon nombre d’éditeurs expliquer qu’ils embaucheraient plus de femmes s’ils pouvaient tout simplement en trouver. Elle a donc lancé Women Photograph pour promouvoir le travail des femmes photojournalistes. Le site compte déjà de talentueuses photographes de près de 70 pays. Daniella confiait récemment à Wired : « Nous devons faire plus d’efforts pour trouver des femmes photographes et des photographes de couleur. Car ils existent. Ils sont là ».

KRISTINAHADER / ADOBE STOCK

Avec tous ces changements dans le monde de la photo féminine, ce pourrait bien être le moment idéal pour les femmes de se lancer dans une carrière de photographe. Helen donne ce conseil aux futurs photographes : « J’aimerais vous dire qu’il vous faudra travailler dur, et ne jamais permettre que des stéréotypes vous soient imposés. Soyez conscientes que votre potentiel est sans limites ».

Des photos de femmes, sans les clichés

Pour les femmes comme pour les hommes, une belle occasion se présente d’alimenter les banques d’images avec des photos plus réalistes et impliquantes. Nous avons demandé à quelques contributrices d’Adobe Stock de nous dévoiler leur approche pour éviter les clichés…

« Je pense toujours à des rôles de femmes qui ont du caractère, et je fais mon casting en conséquence », explique Helen. « Je réfléchis à un thème et j’ignore ce que les médias populaires feraient. Les limitations en termes d’âge et de classe ont disparu. Je ne m’intéresse pas aux femmes qui font la vaisselle, qui restent à la maison avec les enfants, ni aux réunions entre filles. Je photographie des femmes leaders dans des rôles qui, souvent, auraient semblé incongrus il y a quelques années. Des femmes sur des plates-formes pétrolières, des agricultrices, des ingénieurs en robotique. Intelligentes, tenaces et à l’aise dans n’importe quel rôle. »

Eve Saint-Ramon, une contributrice Adobe Stock Premium française réputée pour son style vintage, explique de son côté : « J’essaie de mettre en évidence la personnalité de chaque femme que je photographie. Mes modèles ne sont pas toujours des professionnelles. Je travaille avec des femmes qui ont chacune une présence physique différente, avec leur propre univers intérieur et intellectuel, auxquelles je fais prendre des poses chic, glamour ou subtiles… Qu’il s’agisse d’icônes de mode ou de modèles anonymes, je cherche à saisir un aspect du réel, un prolongement de leur humanité, de leur formidable soif de vivre ».

EVE SAINT RAMON / ADOBE STOCK

Combler le manque d’empathie

L’évolution des femmes dans la photographie vise à établir une diversité – à la fois pour celles qui se situent devant et derrière l’objectif. Autrement dit, à nous dévoiler des perspectives qui, sinon, nous resteraient inconnues dans notre quotidien personnel. Comme l’explique Daniella aux journalistes de Wired, « le manque d’empathie va croissant. Si l’on s’intéresse plus particulièrement à l’Amérique, je pense que nous avons de plus en plus de mal à comprendre les gens différents de nous, et qui ont connu des expériences différentes ». En partageant leur vision du monde, les photographes peuvent combler les écarts entre hommes et femmes, et favoriser une compréhension mutuelle.

Eve confirme : « Les artistes s’expriment de manières différentes d’un pays et d’une culture à l’autre. Les perspectives sont infinies ».

HAKASE420 / ADOBE STOCK

En hommage aux femmes dans le monde créatif, nous vous proposons une vidéo qui met en valeur les contributrices Adobe Stock Helen et Eve, ainsi que les clients Adobe Stock, artistes numériques et infographistes Jing Zhang et Tina Touli.

Si vous cherchez des sources d’inspiration, parcourez notre galerie dédiée aux créatrices sur Adobe Stock.

Topics: Créativité, Inspiration, tendance visuelle, Creative EMEA

Products: Stock, Creative Cloud