Contributor Spotlight: Gavin Heffernan

by The Adobe Stock Team

Posted on 04-03-2018

By trade, Gavin Heffernan is a filmmaker and screenwriter who spends his days working on Hollywood blockbusters. But this Adobe Stock Contributor has a soft spot for time-lapses. His breathtaking clips have been featured on numerous media outlets including BBC Earth, Bravo, Time, National Geographic, CBS News, and more. In 2014, Borrego Springs even named their annual town festival after one of Gavin’s time-lapses, and he had a day named after him in San Diego County.

We caught up with Gavin to find out more about his inclination towards time-lapses and how he balances his day job and his stocky hobby.

Adobe Stock: Can you tell us about yourself and your background and how you got started in film?

Gavin Heffernan: I loved movies since I was a little kid. I wrote and directed two low budget indie features while attending McGill University in Montreal, then I moved to Los Angeles to study directing at the American Film Institute. Most of my recent work has been as a horror screenwriter on films like THE TAKING OF DEBORAH LOGAN and PARANORMAL ACTIVITY : THE GHOST DIMENSION but I’m working on a number of bigger projects at different stages now. Stay tuned!

Adobe Stock: Why did you decide to create a stock portfolio, and how do you see it complementing the work you do as a filmmaker?

GH: I had been shooting a lot of time-lapse work to experiment and expand my skills for a few years. Once I’d built a sizeable enough library, I decided to create the portfolio for additional revenue to give me more financial freedom to create other projects. The extra income lets me work on more spec scripts and other unconventional creations without necessarily being stuck in a purely commercial box at all times. It’s also lots of fun to randomly see your shots pop up in TV shows and commercials sometimes.

Adobe Stock: What draws you to time lapses, and why do you think yours have been so popular and successful?

GH: I was immediately fascinated by long exposure photography reveals stars and galaxies that normally wouldn’t be visible to the human eye. Seeing 3 hours of the sky’s progression in a 15 second time-lapse really gives an exciting perspective of how the night really works. It was this allure that eventually led to the Sky Glow Project, a big time-lapse book and video series exploring North America’s remaining magnificent night skies and the increasing impact of light pollution on our highly fragile environment, created with my filmmaker friend from AFI, Harun Mehmedinovic.

Adobe Stock: Can you share a few tips on how to create a time-lapse that’s beautiful but also unique?

GH: For the night sky stuff, it’s really important to find a unique and exciting foreground. The spinning of the stars overhead takes on a more magical feeling when it’s rooted in something on the ground, like a statue, or interesting building. Try to look for locations and angles that haven’t been shot to death, and think about how the passage of time will create a “story” in the shot.

What’s are some differences and similarities between working on the set of a film, and creating time lapses or other stock footage?

GH: One of the nice parts about shooting time-lapse and other experimental work is that there’s less politics to navigate and fewer creative compromises overall. Working on a big feature is a huge operation, with lots of money at stake and many opinions to take into consideration, whereas shooting solo stuff is more like creating a painting. Each has its own advantages and disadvantages, but I found shooting experimental stuff to be a nice way to explore and create without consistently having to justify every creative decision to the larger machine.

Adobe Stock: In January and February, we’re exploring Silence and Solitude** – the idea that the introspection that comes from space and isolation can be powerful creative tools. Does that resonate with you and what you do?**

GH: I’ve shot a lot of city footage in Los Angeles but my favourite work was created in supremely isolate locations like Death Valley and other remote desert locales. Being removed from the chaos and cacophony of the big city really does clear your mind and open up to greater creativity. Some of my favourite script ideas have come in this place of isolation and peace.

See more of Gavin’s otherworldly time-lapse videos on Adobe Stock.

March 30, 2018 /Adobe Stock / The Adobe Stock Team

Portrait de contributeur : Gavin Heffernan

Réalisateur et scénariste de profession, Gavin Heffernan consacre ses journées aux superproductions hollywoodiennes. Mais il est aussi contributeur Adobe Stock et affectionne tout particulièrement les timelapses. Ses clips à couper le souffle ont d’ailleurs été diffusés sur de nombreuses chaînes, comme BBC Earth, Bravo, Time, National Geographic et CBS News. La ville de Borrego Springs a même nommé l’édition 2014 de son festival annuel d’après un timelapses qu’il a produit, et le comté de San Diego a instauré une journée « Gavin Heffernan ».

Nous avons demandé à Gavin de nous en dire plus sur son penchant pour ce format et sur la manière dont il concilie son travail et son activité de contributeur.

Adobe Stock : Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous et votre parcours, et nous expliquer comment vous êtes arrivé dans l’industrie du cinéma ?

Gavin Heffernan : Ma passion pour le cinéma remonte à l’enfance. Plus tard, j’ai écrit et dirigé deux films indépendants à petit budget tout en étant inscrit à l’université McGill de Montréal, puis je me suis installé à Los Angeles pour étudier la réalisation à l’American Film Institute. Ces dernières années, j’ai signé le scénario de films d’horreur comme « L’étrange Cas Deborah Logan » et « Paranormal Activity : The Ghost Dimension », et je travaille actuellement sur de plus gros projets à différents niveaux.

ID: 128828946 / Adobe Stock.

Adobe Stock : Pourquoi avez-vous décidé de créer un portfolio Adobe Stock et dans quelle mesure vient-il compléter votre activité de réalisateur ?

GH : Pendant quelques années, j’ai filmé énormément de séquences accélérées pour m’entraîner et développer mes compétences en la matière. Une fois ma bibliothèque suffisamment riche, j’ai décidé de créer un portfolio pour m’assurer des revenus complémentaires et avoir ainsi la liberté de créer d’autres projets, de travailler sur des scénarios plus ciblés et de sortir des sentiers battus sans être tout le temps pris dans une spirale purement commerciale. C’est également très amusant de voir parfois ses prises de vue dans des émissions et spots TV.

Adobe Stock : D’où vient cet intérêt pour les timelapses et comment expliquez-vous le succès que rencontrent les vôtres ?

GH : J’ai été immédiatement fasciné par la photographie à longue exposition, qui permet d’apprécier la beauté des étoiles et de la galaxie, invisible à l’œil nu. Observer la progression du ciel trois heures durant dans un accéléré de 15 secondes offre une perspective vraiment intéressante du monde de la nuit. Cela a peut-être même été l’élément déclencheur du projet Sky Glow, que j’ai développé avec mon ami réalisateur Harun Mehmedinovic et dont j’ai fait la connaissance à l’AFI. Il s’agit d’un ouvrage et de vidéos accélérées qui explorent la splendeur des ciels étoilés de l’Amérique du Nord et soulignent l’impact croissant de la pollution lumineuse sur notre environnement fragile.

ID: 128117408 / Adobe Stock

Adobe Stock : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent créer de superbes timelapses, tout en faisant preuve d’originalité ?

GH : Pour tout ce qui a trait au ciel nocturne, il est très important de trouver un premier plan unique et attrayant. La filature des étoiles devient véritablement magique lorsqu’elle est ancrée dans un élément concret, comme une statue ou un bâtiment. Essayez de trouver des endroits et des angles qui n’ont pas été trop investis, et songez à la manière dont le temps qui passe créera « l’histoire » de votre séquence.

ID: 130496861 / Adobe Stock

Y a-t-il des différences et similitudes entre le travail sur un plateau de tournage et la création d’accélérés et autres métrages libres de droits ?

GH : L’avantage de la réalisation de timelapses et d’autres projets expérimentaux, c’est que vous êtes plus libre de créer comme vous l’entendez. Travailler sur une superproduction est une vaste entreprise, où des sommes colossales sont en jeu et où il faut tenir compte de nombreux avis, alors que tourner une séquence en solo relève davantage de l’art pictural. Chaque exercice a ses avantages et ses inconvénients, mais les projets expérimentaux constituent, pour moi, une formidable source d’exploration et de création, où il n’y a pas à justifier chaque décision.

Adobe Stock : En janvier et février, nous nous sommes intéressés à la thématique Silence et solitude** selon laquelle l’introspection et l’isolement peuvent être de puissants outils de création. Est-ce que cela vous parle ?**

GH : J’ai filmé Los Angeles sous tous les angles, mais mes séquences préférées sont celles que j’ai filmées dans des endroits très reculés comme la Vallée de la Mort et d’autres étendues désertiques de la région. S’écarter du chaos et du brouhaha de la ville contribue à libérer l’esprit et favorise la créativité. Certaines de mes meilleures idées de scénario sont nées dans ces espaces où le silence est roi.

ID: 128872470 / Adobe Stock

Découvrez d’autres timelapses de Gavin à l’atmosphère irréelle sur Adobe Stock.

Topics: Créativité, Adobe Stock contributors, Creative EMEA

Products: Stock, Creative Cloud