Donnez une nouvelle impulsion à votre activité dans un monde en pleine accélération avec “Les Horizons Business d’Adobe”.

By Adobe Communications

Posted on 07-15-2021

L’année a été marquée par une accélération soudaine de la numérisation et un changement profond des comportements clients. Contraintes de s’adapter, les entreprises ont aussi été mises à rude épreuve. Pour leur 1ère édition, Les Horizons Business d’Adobe se penche sur les conséquences de cette accélération pour les organisations, mais surtout pour les humains qui interagissent avec elles, clients et collaborateurs.

Le premier moment fort de cet événement a été l’ouverture d’une table ronde sur l’impact de l’accélération digitale sur les entreprises et les individus. La numérisation s’est affirmée depuis un an comme un critère fort de différentiation, entre les entreprises qui ont su s’adapter et celles qui marquent le pas. Les entreprises qui relèvent le mieux ce défi sont celles qui adaptent leur organisation de travail, repensent leur stratégie numérique et font de la qualité des expériences le moteur de leur croissance. « La réussite de l’expérience client est d’abord celle des collaborateurs de l’entreprise. Nous sommes une société digitale, nous utilisons pléthore d’outils tels que Zoom, Hangout, Slack, les suites Google et Adobe, etc. Pour autant, on constate que l’enjeu est moins dans les outils que dans l’adhésion des salariés », explique Quentin Reygrobellet, CEO et co-fondateur de Blissim.

Une transformation numérique culturelle avant d’être technologique

Car si l’adaptabilité des entreprises est bien entendu celle des outils et des processus, elle réside d’abord dans la capacité des collaborateurs à s’emparer de cette transformation pour en être acteurs collectivement. La transformation numérique est culturelle, avant d’être technologique. « Je suis impressionnée par la façon dont les gens se sont adaptés. Le télétravail s’est installé dans les mœurs, l’organisation du travail s’est personnalisée pour s’adapter aux contraintes de chacun. On s’interroge davantage sur l’accomplissement et l’équilibre entre les vies personnelles et professionnelles », estime Nawal Abboub, docteure en neurosciences cognitives et cofondatrice de Rising up.

Impliquer les collaborateurs dans la réorganisation des processus

Comment, en effet, ne pas s’interroger aujourd’hui sur le modèle social de “l’entreprise numérisée” et sur l’impact de cette transformation sur les collaborateurs ? La numérisation à marche forcée de l’entreprise pour cause de crise sanitaire l’incite à repenser en profondeur son organisation du travail. « La situation nous a forcé à mettre de côté notre défiance à l’égard des technologies », estime Justine Cassell, linguiste, psychologue et membre du Conseil national du numérique, avant d’ajouter : « Cette évolution des processus abouti souvent à une plus grande liberté créative des équipes, à une écoute plus attentive de leurs besoins. L’organisation de travail est repensée collectivement avec les collaborateurs, pour prendre en compte leurs attentes autour du bien-être individuel », précise Justine Cassell.

Cette adaptabilité n’est pas un mouvement inné mais il reste le fruit d’un effort collectif. La transformation des processus se traduit en effet par l’apprentissage de nouveaux outils de collaboration, une évolution des plages horaires de travail, une modification profonde des relations et des échanges entre collaborateurs. « On a voulu dupliquer sur des sessions en visio ce qu’on faisait en réunion physique. Mais on accède à une information dégradée, à une concentration et une perception différente des échanges. La confiance est plus lente à s’instaurer à travers des réunions en visio » prévient Justine Cassell.

Pour réussir sa transformation, l’entreprise doit ainsi mettre en place des stratégies différenciées et placer l’humain et ses considérations au centre de son organisation de travail. « Nous avons dû réadapter notre écoute, nous montrer plus proactifs sur les besoins des collaborateurs », reconnait Quentin Reygrobellet.

Une entreprise numérisée humaine et empathique

Car pour capitaliser sur l’énergie créatrice que cette crise a générée, l’entreprise ne peut pas faire l’impasse sur l’impact de ces changements sur ses équipes. Elle doit accompagner par des formations, partager les bonnes pratiques, libérer la communication entre les collaborateurs et surtout, capter les signaux faibles qui lui permettent d’identifier en amont les difficultés : « La numérisation des échanges, avec tout ce qui l’accompagne en termes de traitement de l’information et d’extension des plages horaires de travail représente une surcharge cognitive pour le cerveau, qui emmène certains salariés vers le burn-out », prévient Nawal Abboub. Et d’alerter : si les individus ont fait preuve de résilience, c’est une fois la crise passée que le management devra identifier et mettre des mots sur leurs souffrances afin de générer une dynamique positive. L’entreprise numérisée sera performante si l’empathie est une de ses valeurs fondatrices.

Le second moment fort de l’événement a été consacré à deux ateliers, animés par des experts Adobe. A travers des études de cas concrets, ils ont d’abord partagé les bonnes pratiques sur l’automatisation de processus documentaires sécurisés avec Document Cloud. Puis, ils sont revenus sur les bénéfices de la mise en place de la signature électronique avec Adobe Sign, pour les grandes et les petites entreprises.

Revoir le replay de la table ronde

Revoir les ateliers :

Accélérer les processus documentaires en s’appuyant sur l’automatisation avec Document Cloud

Passer à la vitesse supérieure avec Adobe Sign

Topics: Transformation digitale, Document Cloud,

Products: Document Cloud, Sign,